Accueil
logo

Peter, un anglophone de la région, doit se présenter au CLSC pour soigner une plaie qu'il s'est faite à la cheville.
À son arrivée, il explique son problème à l'infirmière, qui refuse de s'exprimer en anglais.

Connaissant son droit de recevoir des services en anglais,

il insiste pour obtenir des informations sur son état.

Une infirmière bilingue lui est assignée,

ce qui lui permet d'être rassuré et de s'exprimer librement en anglais pour comprendre son état et saisir les informations relatives au suivi dont il aura besoin.

Un doute, une question, un contexte particulier ?

Pour savoir comment appliquer ce droit, vous pouvez communiquer avec le Comité des usagers le plus proche de chez vous par téléphone, courriel ou sur rendez-vous. Nos bénévoles vous accompagneront dans toutes vos démarches pour faire valoir vos droits !

Que dit la loi sur les services de santé et les services sociaux ?

« Toute personne d'expression anglaise a le droit de recevoir en langue anglaise des services de santé et des services sociaux, compte tenu de l'organisation et des ressources humaines, matérielles et financières des établissements qui dispensent ces services et dans la mesure où le prévoit un programme d'accès visé à l'article 348. »
Source : Loi sur les Services de Santé et les Services Sociaux - Article 15

cu

Comité des usagers du Nord de Lanaudière

Résidents des MRC de D'Autray, de Joliette, de Matawanie et de Montcalm

cu

Comité des usagers du Sud de Lanaudière

Résidents des MRC Les Moulins et de L'Assomption

cu

Comité des usagers des centres de réadaptation en déficience physique

Déficiences physiques : auditive, du langage, motrice ou visuelle

cu

Comité des usagers des centres de réadaptation en DI-TSA

Déficience intellectuelle ou trouble du spectre de l'autisme

cu

Comité des usagers du Centre de protection de l'enfance et de la jeunesse

Jeunes de moins de 18 ans et leurs parents